Brian Henton

Un article de WikiF1, l'encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Brian Henton est un pilote britannique.


Sommaire

Biographie

Né à Donington, il ne pouvait devenir autre chose que pilote. Il débute en 1970 sur une Austin Healey avant de passer par les stades de la Formule Super Vée (1973) et de la F3 (champion de Grande-Bretagne 1974). Après de nombreuses victoires, Lotus lui offre une de débuter en F1 au Grand Prix de Grande Bretagne 1975. Il se qualifie en 21ème position mais abandonne peu avant l'arrivée. En Autriche, il est non-partant suite à un accident aux essais et aux États-Unis il n'est pas classé finissant à 10 tours de Niki Lauda (Ferrari).

En 1976, il ne trouve pas de volant. N'ayant aucune chance pour le championnat de F2, il prend une année sabbatique.

En 1977, il est choisi pour piloter la March 761 du British Formula One Racing Team. Malgré tout son talent, il ne se qualifie qu'une seule fois (Grand Prix des États-Unis Ouest). Il préfère même conduire la Boro aux Pays-Bas et en Italie. Qualifié 23ème à Zandvoort, il est disqualifié. Il ne se qualifie pas à Monza.

En 1978, il choisit de repasser par la case F2. Il ne connait pas la réussite au volant d'une March-Hart.

En 1979, deux victoires (Mugello et Misano) lui permettent de finir 2ème du championnat derrière Marc Surer.

En 1980, il remporte enfin le titre avec une Toleman-Hart. Lorsque l'écurie choisit de monter en F1 c'est tout naturellement lui et Derek Warwick, les deux pilotes de l'écurie sont choisis.

Mais cette première saison est un vrai désastre. Il ne se qualifie qu'en Italie, où il finit 10ème.

A nouveau sans volant pour 1982, il est appelé pour palier la blessure de Marc Surer chez Arrows. En trois GP, il ne se qualifie qu'une fois (Long Beach). Il est une nouvelle fois appelé pour un remplacement. Chez Tyrrell, Slim Borgudd ne peut plus payer pour son volant. Il se qualifie la plupart du temps en fond de grille et ne parvient pas à marquer le moindre point. Il finit 7ème en Allemagne. Il inscrit tout de même son nom sur les tablettes de la F1 en signant (devant la Williams de Derek Daly et la Renault d'Alain Prost) le meilleur tour du Grand Prix de Grande-Bretagne (il termine 8ème).

En 1983, il ne participe qu'à la Course des Champions sur une Theodore (4ème). Ce fut sa dernière apparition en F1.

Depuis, il participe à quelques épreuves historiques et s'est reconverti dans l'organisation d'épreuves équestres.

Fiche Signalétique

Carrière en F1

Palmarès

Lien externe

Outils personels