Brian Redman

Un article de WikiF1, l'encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Brian Herman Thomas Redman est un pilote britannique s'étant taillé un beau palmarès en voitures de sport.

Brian Redman
Agrandir
Brian Redman
Casque de B. Redman
Agrandir
Casque de B. Redman
Sommaire

Biographie

Après avoir débuté sur une Morris 1000 puis sur une Mini, Brian Redman se lance dans une grande carrière en voitures de sport.

En 1965, il pilote une Jaguar Type-E, puis une Ford GT40 en 1966. C'est avec cette voiture qu'il termine 4ème à Spa-Francorchamps.

En 1967, il court en F2 sur une Brabham-Ford Cosworth alignée David Bridge, puis sur sa propre Lola T100 (deux 6èmes places). En voitures de sport, il remporte les 9 heures du Rand avec Jacky Ickx.

L'année suivante, Cooper lui offre un volant de F1. Il débute au volant d'une T81B à moteur Maserati en Afrique du Sud puis participe à deux autres manches propulsé par un BRM. Il termine sur la 3ème marche du podium de sa deuxième course (Espagne). En voitures de sport, il remporte le 500 km de Brands-Hatch et les 1 000 km de Spa-Francorchamps, toujours avec Jacky Ickx, sur une Ford GT40 de John Wyer. C'est sur ce même circuit qu'il est victime d'un accident au volant de sa F1 (bras cassé).

En 1969, il pilote une Porsche en compagnie de Joseph Siffert. Ils remportent cinq victoires à Brands-Hatch, Monza, Spa-Francorchamps, Nürburgring et Watkins Glen. Ces victoires permettent à Porsche de décrocher son premier titre depuis cinq ans.

En 1970, il gagne à Daytona, Spa-Francorchamps, Zeltweg et lors de la Targa Florio avec Jo Siffert sur une Porsche 908/03. Frank Williams l'engage pour deux GP afin de piloter sa De Tomaso 505. En Grande-Bretagne, il est contraint au forfait pour un problème de distributeur puis manque la qualification en Allemagne.

Lors de la Targa Florio 1970

La saison suivante, il le Grand Prix d'Afrique du Sud avec Surtees et termine 7ème. Il gagne deux manches de l'InterSeries, tandis qu'il dispute quelques épreuves du championnat de voitures de sport pour Porsche.

En 1972, il passe de Porsche à Ferrari. Après une 2ème place à Buenos Aires, il s'impose au Nürburgring et à Spa-Francorchamps avec Arturo Merzario, puis sur l'Österreichring avec Jacky Ickx. A la fin de l'année, Ferrari est champion. Dans le même temps, il court quelques courses de F1 avec McLaren. Il termine 5ème à Monaco et en Allemagne. Il dispute le Grand Prix des États-Unis sur une BRM (abandon sur problème de bielle). Au volant d'une Chevron de F5000, il termine 4ème de l'International Gold Cup (GP hors-championnat disputé à Oulton Park).

En 1973, il remporte les épreuves de Monza et du Nürburgring en voitures de sport avec Jacky Ickx. Il monte encore quatre fois sur un podium. En fin d'année, il est disqualifié du Grand Prix États-Unis qu'il courait sur une Shadow.

En 1974, il dispute trois Grands Prix sur une Shadow. Il termine 7ème en Espagne. Il dispute également le championnat de Formule 5000 aux États-Unis sur une Lola de l'écurie Haas/Hall, il gagne trois courses et le titre.

En 1975, il revient en voitures de sport avec BMW Motorsport et s'impose lors des 12 heures de Sebring avec Allan Moffat et Sam Posey. En F5000, il remporte quatre courses. Mario Andretti également, mais c'est le Britannique conserve son titre.

En 1976, il remporte les 24 heures de Daytona avec John Fitzpatrick et Peter Gregg sur une BMW 635 CSL, et gagne un troisième titre consécutif de F5000 (3 victoires, toujours avec une Lola).

Sur la Lola T332 de F5000 (Mid-Ohio 1976)
Agrandir
Sur la Lola T332 de F5000 (Mid-Ohio 1976)

L'année suivante, la F5000 n'existant plus, il dispute le championnat Can-Am, mais il est victime d'un accident sérieux dès la première manche.

Il effectue son retour en 1978 en voitures de sport. Il gagne d'entrée les 12 heures de Sebring sur Porsche 935 avec Bob Garretson et Charles Mendez.

Il dispute ensuite de nombreuses courses mais doit attendre 1981 pour remporter le titre IMSA (il gagne de nouveau à Daytona avec Bob Garretson et Bobby Rahal).

Il disputera plusieurs fois les 24 heures du Mans, mais sans l'emporter. Cela restera la seule grande épreuve à manquer à son palmarès.

En 1989, il dispute sa dernière saison en voitures de sport avec Aston Martin. Il termine 4ème des 480km de Brands-Hatch avec David Leslie sur une AMR1.

Il vit à présent en Floride d'où il a dirigé l'écurie Redman/Bright de F3000 pendant deux ans.


Fiche signalétique

  • Britannique
  • né le 9 mars 1937 à Colne
  • Débuts en GP : Afrique du Sud 1968
  • Dernier GP : Monaco 1974
  • Nombre de GP : 12 (4 non-participations, 11 engagements hors-championnat)
  • Meilleur résultat : 3ème (Espagne 1968)
  • Meilleure qualification : 10ème (Belgique 1968 et Monaco 1972)
  • Nombre de points : 8 (1ers au GP d'Espagne 1968)
  • Nombre de podiums : 1
  • 12 ème du Championnat du Monde de Formule 1 1972


Carrière en F1

  • 1968 : Cooper-Maserati (modèle T81B) et Cooper-BRM (modèle T86B)
  • 1970 : De Tomaso-Cosworth (modèle 505) de l'écurie Frank Williams Racing Cars)
  • 1971 : Surtees-Cosworth (modèle TS7)
  • 1972 : McLaren-Cosworth (modèle M19A) et BRM (modèle P180)
  • 1973 : Shadow-Cosworth (modèle DN1)
  • 1974 : Shadow-Cosworth (modèle DN3)


Coéquipiers en F1

Palmarès

  • 1970 : vainqueur de la Targa Florio
  • 1974 : champion des États-Unis de Formule 5000
  • 1975 : vainqueur des 12 heures de Sebring, champion des États-Unis de Formule 5000
  • 1976 : vainqueur des 24 heures de Daytona, champion des États-Unis de Formule 5000
  • 1978 : vainqueur des 12 heures de Sebring
  • 1981 : vainqueur des 24 heures de Daytona, champion IMSA
Outils personels