Felipe Massa

Un article de WikiF1, l'encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Felipe Massa est un pilote brésilien né le 25 Avril 1981 à São Paulo (Brésil).

Felipe Massa (ROC 2004)
Agrandir
Felipe Massa (ROC 2004)
Sommaire

Biographie

Les débuts

Apres sept saisons durant lesquelles le jeune Felipe a usé ses fonds de combinaison au volant de karts, il débute en monoplace à l’âge de 17 ans dans le championnat brésilien de Formule Chevrolet, qu’il remporte en 1999 pour sa deuxième saison.
C’est alors le grand départ pour l’Europe. En 2000, Felipe remporte simultanément les championnats d’Italie et d’Europe de Formule Renault. Alors que la logique aurait voulu qu’il passe en Formule 3, il préfère rejoindre les rangs de l’écurie Draco dans le peu médiatique championnat d’Euro F3000. Encore une fois, le succès est au rendez-vous, avec six victoires en huit courses et un nouveau titre à la clé. A la fin de l’année 2001, ce qui devait être un simple test pour le compte de l’écurie Sauber débouche sur une place de titulaire l’année suivante au sein de l’équipe helvétique.

La F1

Les années Sauber

Felipe Massa (Ravitaillements Monza 2005)
Agrandir
Felipe Massa (Ravitaillements Monza 2005)

Capable de jolies prestations, proche de son équipier Nick Heidfeld, le fougueux Felipe Massa se fait aussi remarquer par une certaine propension à visiter les bas-côtés. Le rigide Peter Sauber se lasse rapidement des frasques de son jeune pilote qu’il juge finalement encore un peu tendre pour la Formule 1. Felipe sera même remplacé par Heinz-Harald Frentzen au GP des Etats-Unis. Sans volant pour la saison 2003, Massa est néanmoins recruté par la prestigieuse Scuderia Ferrari pour occuper l’un des deux postes de pilote essayeur. Au sein de la meilleure équipe du monde, aux cotés de Michael Schumacher, Felipe bénéficie d’une formation privilégiée et peut ainsi travailler ses gammes en toute serénité. De quoi réintégrer l’année suivante l’écurie Sauber, nanti d’une expérience de la F1 plus consistante. Auteur d’une solide saison 2004, Massa a néanmoins souffert de la comparaison avec son redoutable équipier Giancarlo Fisichella. En 2005, il a montrer qu’il est à présent capable de s’affirmer comme un véritable leader car il a nettement dominé son équipier champion du monde Jacques Villeneuve. Auteur d'une saison solide avec notamment une belle 4ème place au Canada à l'issue de laquelle il termine devant Villeneuve au championnat. L'histoire semble se répéter car il passe en 2006 de Sauber à Ferrari.... mais cette fois-ci en tant que titulaire au côté de Michael Schumacher.

Pilote Ferrari

Essais Hivernaux Barcelone Novembre 2007
Agrandir
Essais Hivernaux Barcelone Novembre 2007

Il arrive donc à Maranello sans podiums mais accompagné d'une réputation de pilote rapide. Il a tout à gagner et peu à perdre de cette saison 2006.
La saison démarre de la meilleure des façons à Bahrein avec sa première ligne au côté de son équipier Michael Schumacher. Il perdra toute chance de podium suite à un tête à queue alors qu'il harcelait le champion du monde en titre Fernando Alonso. Il signera son premier podium à l'occasion du GP d'Europe et son premier meilleur tour au GP suivant à Barcelone. Mieux à Indianapolis, il part en première ligne à côté de son équipier et prend la tête de la course dès le premier virage. Il perdra le leadership au cours du premier arrêt aux stands mais offrira néanmoins le doublé à son équipe, le premier doublé depuis... Indianapolis 2005 (GP que n'avait pas couru Felipe pour cause d'affaire Michelin).
Après avoir râté de peu sa première pole position au Grand Prix de Hongrie, Felipe la signe à l'occasion du Grand Prix de Turquie, qu'il remporte devant Fernando Alonso et son équipier Michael Schumacher. Ce dernier lors du Grand Prix d'Italie annonce en conférence de presse d'après-course qu'il prend sa retraite à la fin de cette saison 2006. Il explique que l'une des raisons de sa retraite et qu'il ne veut pas mettre en péril la carrière en Formule 1 de son ami Felipe. Kimi Raïkkönen ayant signé pour la Scuderia pour 2007, si l'allemand avait couru une année de plus, Felipe aurait du automatiquement laisser sa place. C'est une belle preuve du respect que porte Michael Schumacher sur son petit équipier brésilien. Le GP de Chine étant à oublier, Felipe signe les 2 dernières poles de la saison dont une chez lui au Brésil. Michael Schumacher, handicapé par des problèmes aux essais puis une crevaison en course, ne pouvant être aux avant-postes, le jeune brésilien ne laissera à personne le loisir de gagner SON grand prix.
Felipe termine sa première saison en rouge à la 3ème place du championnat derrière son illustre équipier avec 2 victoires et 3 pole positions.
2007 confirme qu'il est un des pilotes les plus rapide du plateau (il signe le plus de pole position (6) et le plus de meilleur tour (6)). Il sera extrêmement régulier en course (il n'abandonne qu'une seule fois en Italie et est disqualifié au Canada) mais une certaine malchance aux essais le contraint à partir d'assez loin sur la grille de départ. Ainsi pour le premier Grand Prix de la saison en Australie alors que Räikkönen est en pole position, Felipe part 22ème et dernier. Il terminera la course à la 6ème place. Il finit 5ème en Angleterre après être parti des stands. Il gagne 3 courses (Bahrein, Espagne et Turquie) et echoue de peu au Nürburgring (il est dépassé dans les derniers tours par Fernando Alonso alors qu'il a des problèmes de tenue de route). Au Brésil, il domine la première partie de la course et laisse le commandement à son équipier qui file vers le titre de champion. Au final, Felipe termine à la 4ème place du championnat pilote et renouvelle son contrat avec Ferrari pour une durée de 3 ans.

En 2009, la Ferrari est ratée. Comme chez McLaren, l'équipe italienne n'a pas réussi a s'adapter au nouveau règlement technique et paie sans doute sa lutte acharnée pour le titre mondial de 2008. Au volant d'une F60 peu compétitive, Massa domine Räikkönen, jusqu'au GP de Hongrie où il est victime d'un accident lors de la séance qualificative.

En 2010, Massa revient en F1 aux côtés d'un autre champion du monde, Fernando Alonso. Le début de saison est bon mais la F10 rentre rapidement dans le rang face aux Red Bull et aux McLaren. Il faudra attendre la mi-saison et le GP d'Allemagne pour revoir les Ferrari à l'avant. Massa est alors devant Fernando Alonso et mène la course mais son équipe lui demande de laisser passer l'Espagnol. Cette année là, le Brésilien termine 6ème du championnat.

Pour 2011 Ferrari espère bien décrocher la couronne mondiale. Pour la manche d'ouverture de la saison, Massa termine septième après être parti huitième. En Malaisie, il se qualifie septième et termine cinquième, devant Alonso. Il fait de même en Chine, partant sixième. Après une onzième place en Turquie, Massa connaît deux abandons consécutifs (boîte de vitesses en Espagne et accrochage avec Lewis Hamilton à Monaco). Après six courses, Massa n'a inscrit que 24 points et n'est que huitième alors qu'Alonso en a 69 et est cinquième. Massa termine sixième au Canada et réalise trois cinquièmes places consécutives (Europe, Grande-Bretagne, Allemagne) qui lui permettent de revenir à la sixième place du championnat.Comme en 2010, Massa termine à plus de 100 points de son coéquipier (6e avec 118 points) mais n'est pas parvenu à monter sur le podium, une première depuis 2005.

Le début de saison 2012 de Felipe Massa reste à l'image de la saison précédente où il n'a jamais soutenu la comparaison avec son coéquipier. Ainsi, en Australie, il ne parvient pas à atteindre la dernière phase de qualification et n'est que seizième sur la grille de départ. Il abandonne en fin de course après un accrochage avec la Williams de Bruno Senna alors qu'il était treizième.

En Malaisie, il n'atteint toujours pas la dernière phase de qualification et s'élance en douzième position quand Alonso part de la huitième place. Alors qu'Alonso profite des mauvaises conditions météorologiques qui nivellent les performances des monoplaces pour s'imposer, Massa ne termine que quinzième et n'inscrit toujours pas de point quand son coéquipier prend la tête du championnat avec 35 points.

Il n'en faut pas plus pour que les rumeurs sur son éventuel remplacement (http://f1-chronicles.com/pauvre-felipe-massa/) avant la fin du championnat se fassent de plus en plus insistantes alors que Sergio Pérez, souvent cité pour épauler Alonso, brille en montant sur la deuxième marche du podium au volant de sa Sauber.

Fiche Signalétique

  • Brésilien
  • né le 25 Avril 1981 à São Paulo (Brésil)
  • Début en GP : Australie 2002
  • Dernier GP : en activité
  • Nombre de GP disputés : 126
  • Meilleur résultat en course : victoire (11 fois)
  • Meilleur résultat en qualifications : pole position (15 fois)
  • Nombre de points marqués : 417
  • Nombre de meilleurs tours : 12
  • Nombre de podiums : 31
  • Site Web : http://www.felipemassa.com.br

Carrière

Formule 1

  • 2001 tests pour Sauber/Petronas
  • 2002 Sauber/Petronas
  • 2003 pilote-essayeur Ferrari
  • 2004 Sauber/Petronas
  • 2005 Sauber/Petronas
  • 2006 Ferrari
  • 2007 Ferrari
  • 2008 Ferrari
  • 2009 Ferrari
  • 2010 Ferrari

Sport Automobile

  • 1998 Formule Chevrolet Brésil (5ème)
  • 1999 Formule Chevrolet Brésil (Champion)
  • 2000 Formule Renault Italie (Champion, 5 victoires), Eurocup Formule Renault (Champion)
  • 2001 Euro F3000 (Champion), ETCC (23ème)
  • 2002 Formule 1 (12ème)
  • 2003 Formule 1 (pilote d'essai)
  • 2004 Formule 1 (12ème)
  • 2005 Formule 1 (13ème)
  • 2006 Formule 1 (3ème, 2 victoires)
  • 2007 Formule 1 (4ème, 3 victoires)
  • 2008 Formule 1 (2ème, 6 victoires)
  • 2009 Formule 1
  • 2010 Formule 1


Palmarès



Image:lauriers.png Cet article a été défini comme article de qualité faisant honneur à WikiF1, l'encyclopédie collaborative et libre du sport automobile. Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion ainsi que la liste des articles de qualité.
Outils personels