Porsche 917

Un article de WikiF1, l'encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

La Porsche 917 est l'un des plus célèbres prototypes de la marque allemande .


Sommaire

Historique

Championnat du monde des marques

En 1969, la CSI modifie le règlement du championnat sport-prototypes et le nombre de véhicules devant être produits passe de cinquante à vingt-cinq.

Porsche conçoit alors la 917, basée sur un chassis de 908 et l'équipe d'un 12 cylindres à plat de 4,5 litres, portée en 1970 à 4,9 litres puis 5 litres en 1971.

Il existe deux modèles de 917 : la "LH" (pour Lang Heck : "longue queue" - destinée aux circuits à haute vitesse) et la "K" (pour Kurz : "courte"). Les résultats de la LH n'étant pas convaincants, elle fût progressivement abandonnée au profit de la K, jugée plus stable.

Jugée "très instable" lors des premiers essais par Brian Redman, elle signe pourtant un temps de 0"6 inférieur à la pole officielle d'une Lola T70 lors des essais non officiels des 1000km de Spa 1969. Jo Siffert et Brian Redman se rabattent sur une 908 et remportent l'épreuve. L'autre 917, celle de Gerhard Mitter, abandonne dès le 1er tour sur défaillance moteur. Lors des 1000km du Nürburgring, la plupart des pilotes préfèrent toujours se retrouver au volant d'une 908. Ils trustent les cinq premières places. L'équipage Frank Gardner - David Piper amène sa 917 à la 8ème place. Au Mans, bien qu'ayant signé pole (Rolf Stommelen) et meilleur tour en course (Vic Elford), les 917 abandonnent après 12 et 22 heures de course. Pire encore, dans Maison Blanche, dès le 1er tour, le Britannique John Woolfe sort de la piste et se tue au volant de sa 917 privée. C'est une 908 (celle de Hans Herrmann - Gérard Larrousse) qui assure une place sur le podium. Le duo germano-français perd face à Jacky Ickx - Jackie Oliver (sur Ford GT40) pour... 120 mètres. La prmière victoire d'une 917 survient lors de la dernière manche du championnat grâce à l'équipage Jo Siffert - Kurt Ahrens. Porsche remporte le titre des marques.

Entre temps, Enzo Ferrari a cédé 50 % de la Scuderia à Fiat et a lancé la construction de la Ferrari 512S.

La Porsche 917K gagnante au Mans en 1970
Agrandir
La Porsche 917K gagnante au Mans en 1970

En 1970, la 917 de Pedro Rodriguez - Leo Kinnunen - Brian Redman remporte les 24 heures de Daytona. Porsche laisse échapper la victoire à Sebring, mais remporte les cinq manches suivantes (avec des 917 ou des 908). En juin, la 917 devient la première Porsche à remporter les 24 Heures du Mans. Si les 917 d'usine abandonnent, ce sont les voitures "semi-officielles" de Hans Hermann - Richard Attwood et Gérard Larrousse - Willi Kauhsen qui signent le doublé devant la 908/02 de Rudi Lins - Helmut Marko. Avec deux nouvelles victoires (Watkins Glen et Zeltweg), Porsche s'assure aisément un second titre d'affilé.

La Porsche 917LH, 2ème au Mans en 1970
Agrandir
La Porsche 917LH, 2ème au Mans en 1970

En 1971, la 917 remporte sept des onze manches du championnat. Au Mans, Helmut Marko et Gijs van Lennep battent le record de distance avec 5 335,31 km (soit 222,304 km/h de moyenne) ; record qu'elle détient encore aujourd'hui. Ce jour-là, Porsche aligne une 917 modifiée : la 917/20 qui recevra le surnom de "Pink Pig" à cause de sa décoration.

Record de distance au Mans (1971)
Agrandir
Record de distance au Mans (1971)

Fin 1971, la nouvelle réglementation fait passer les cylindrées de 5 000 à 3 000 cm3. Porsche quitte le championnat du monde et laisse le champ libre à Ferrari et Matra.

"The Pink Pig" de Jöst - Kauhsen au Mans (1971)
Agrandir
"The Pink Pig" de Jöst - Kauhsen au Mans (1971)

Can-Am et Interserie

Présent dès 1970 dans le championnat Interserie (titres 1970 et 1971), les 917 s'exportent aux Etats-Unis pour y disputer le championnat Can-Am.

Pour cela les 917/10 et 917/30 (qui développeront jusqu'à 1 100 chevaux) sont équipées d'un flat 12 suralimenté.

En 1972, les Porsche de Roger Penske dominent la saison avec George Follmer (cinq victoires) et Mark Donohue (une victoire). En Europe, c'est Leo Kinnunen qui domine et qui remporte six des neuf manches du championnat.

La Porsche 917/10, championne Can-Am 1972
Agrandir
La Porsche 917/10, championne Can-Am 1972

En 1973, aux Etats-Unis les rôles s'inversent et Donohue écrase le championnat avec six victoires contre une à son coéquipier. En Interserie, les 917 se classent aux quatre premières places du championnat en remportant toutes les manches.

Un nouveau changement de réglementation force Porsche a se retirer de la compétition étatsunienne. En Interserie, la 917 d'Herbert Müller lui permet, encore, s'être sacré champion 1974.


Bref retour au Mans

En 1981, une modification de réglement permet à l'écurie Kremer d'aligner une 917K-81 dans la Sarthe, aux côtés de ses 935. Confiée, entre autres, à Bob Wollek, elle abandonne après huit heures de course.

L'Alsacien dispute encore les 1000km de Brands-Hatch, dernière manche du championnat (abandon).


Postérité

La Porsche 917 reste pour beaucoup la voiture ultime de course des années 1970. Lorsque les 917 couraient sur des circuits communs aux Sport-Prototypes et à la Formule 1, elles réalisaient des temps qui leur auraient permis de se qualifier dans le top 10 d'une grille de GP de l'époque.

Elle est également à l'honneur dans le film Le Mans avec Steve McQueen, où elle est porte les célèbres couleurs du pétrolier étatsunien Gulf.


Fiche technique

  • Moteur : Porsche 912, flat 12 de 4 494 cm3
  • Suspension : Ressorts à boudins
  • Longueur : 4 290 mm
  • Largeur : 2 035 mm
  • Hauteur : 920 mm
  • Poids : 800 kg


Palmarès

  • 1969 : vainqueur des 1000km de Zeltweg
  • 1970 : champion international des marques, vainqueur des 24 heures de Daytona, des 1000km de Brands-Hatch, des 1000km de Monza, des 1000km de Spa, des 24 heures du Mans, des 6 heures de Watkins Glen, des 1000km de Zeltweg, champion Interserie (Jürgen Neuhaus)
  • 1971 : champion international des marques, vainqueur des 24 heures de Daytona, des 12 heures de Sebring, des 1000km de Monza, des 1000km de Spa, des 24 heures du Mans, des 1000km de Zeltweg, champion Interserie (Leo Kinnunen)
  • 1972 : champion Can-Am (George Follmer), champion Interserie (Leo Kinnunen)
  • 1973 : champion Can-Am (Mark Donohue), champion Interserie (Leo Kinnunen)
  • 1974 : champion Interserie (Herbert Müller)
Outils personels