Sauber

Un article de WikiF1, l'encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.


Image:Crayon.gif Cet article est considéré comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en le modifiant (http://www.wikif1.org/dyn/index.php?title=Sauber&action=edit).
La liste complète de ces articles en cours de rédaction est consultable ici (http://www.wikif1.org/dyn/index.php?title=Cat%C3%A9gorie:WikiF1:%C3%A9bauche).


Sommaire

Les débuts

En 1970, Peter Sauber fonde son entreprise en Suisse. La première voiture à sortir de ses ateliers fut une voiture de course qui fut appelée "Cheesewedge" et motorisée par VW. Des voitures de Group 6 suivirent avec des moteurs Cosworth et BMW.
En 1981, Sauber prépare une version spéciale de la BMW M1 avec laquelle Dieter Quester courut Le Mans. Hans Stuck et Nelson Piquet amenèrent une Sauber à la victoire lors des 1000 kms du Nürburgring.
En 1982, Sauber sort une voiture de Group C à moteur Cosworth DFL puis à moteur BMW en 1983. Lorsque Sauber passa à un moteur turbo signé Mercedes-Benz, il attira l'attention des responsables de la marque qui lui apporta son soutien.

Sauber-Mercedes : les flèches d'argent en proto

Ce soutien augmenta jusqu'à ce que Sauber devienne une façade pour le retour à la compétition de Mercedes. En 1988, ils se battent contre Jaguar dans le championnat du monde des voitures prototypes et en 1989, ils remportent à la fois le championnat et les 24 heures du Mans.
Mercedes-Benz engagea les voitures sous son propre nom mais Sauber restait en jeu.

L'engagement en Formule 1

Les années Mercedes/Ford

Mercedes lança un projet d'engagement en F1 mais recula ensuite, ce que ne fit pas Sauber qui s'engagea dans le championnat du monde 1993 avec le support de Mercedes-Benz garanti pendant 2 ans.
Pour sa première saison en Formule 1, Peter Sauber associe Jirkyjarvi Lehto et Karl Wendlinger. Les débuts sont très encourageants : Letho termine dans les points dès le premier Grand Prix, et l'écurie passe la saison installée confortablement en milieu de grille. Elle se classe sixième ex-aequo avec Lotus au championnat du monde des constructeurs avec 12 points.
En 1994, pour remplacer Lehto parti chez Benetton-Ford, Peter Sauber lance Heinz-Harald Frentzen aux côtés de Karl Wendlinger. Malheureusement, ce dernier est victime d'un grave accident au Grand Prix de Monaco : lors des premiers essais libres, le jeudi, il tape violemment le rail à la sortie du tunnel. Tombé dans le coma, il ne peut terminer la saison et est remplacé par le vétéran Andrea de Cesaris jusqu'au Grand Prix du Portugal, puis par le finlandais Lehto, revenu après avoir été remplacé dans sa nouvelle équipe.
L'équipe se classe huitième au classement des constructeurs, avec toujours 12 points.
Alors que Mercedes choisit d'abandonner Sauber pour McLaren en 1995 (soit un an avant la fin de leur contrat), l'équipe suisse s'associe à Ford. Heinz-Harald Frentzen est toujours là et fait équipe avec le revenant Karl Wendlinger. L'autrichien est remplacé dès le Grand Prix de Monaco par le français Jean-Christophe Boullion. Il reviendra pour les deux derniers Grand Prix de la saison. Sauber améliore en cette saison 1995 son total de points : elle en marque 18 et est classée septième.
Pour 1996, Sauber associe à Frentzen le pilote britannique Johnny Herbert. Malgré un podium de ce dernier à l'occasion du Grand Prix de Monaco, la saison n'est pas à la hauteur de la précédente, et l'équipe ne marque que 11 points.
En 1997, Sauber perd Heinz-Harald Frentzen qui rejoint Williams, perd Ford parti équiper la nouvelle équipe Stewart, mais gagne un moteur Ferrari et éspére rebondir.

Sauber-Petronas : le moteur Ferrari

En 1997, Sauber signe un contrat avec Ferrari pour la fourniture de moteurs rebadgés du nom du pétrolier Malais Petronas, son principal sponsor. Jean Alesi signera les deux seules premières lignes de Sauber en Formule 1 à l'occasion des Grand Prix d'Autriche 1998 et Grand Prix de France 1999. L'alliance "Sauber/Petronas" porte ses fruits jusqu'à une étonnante 4ème place au championnat constructeurs en 2001 avec le duo Heidfeld-Raïkkönen.
Mais la F1 est trop compétitive pour qu'une petite écurie comme Sauber puisse se maintenir à ce niveau et en 2002, avec Massa et Heidfeld, elle redescend à sa place derrière Renault. En 2003, le duo Frentzen-Heidfeld aura du mal également à faire de grosses performances et seul le podium chanceux de Frentzen aux USA fut marquant. Pour 2004, l'expérimenté et talentueux italien Fisichella rejoint l'équipe avec le retour de Massa (pilote-essayeur Ferrari en 2003) à ses côtés. Très régulièrement dans les points, l'équipe se montre enfin capable de faire évoluer sa voiture en cours d'année et de rester au contact des leaders grace à une soufflerie ultra-moderne dans son usine à Hinwill.
Pour 2005, Sauber fera une nouvelle fois confiance à Massa mais fait sensation en annonçant l'engagement du champion du monde 1997 de retour d'une année sabbatique Jacques Villeneuve qui signe pour 2 ans.

BMW prend le relais

Cette saison 2005 sera la dernière pour l'écurie suisse. En effet, le 22 juin 2005, BMW annonce le rachat de l'équipe de Peter Sauber. Ce dernier cherchait depuis quelques années à s'allier ou vendre à un constructeur.
Le nom de Sauber ne disparait pas pour autant du monde la F1, l'équipe étant baptisée BMW Sauber.

Palmarès


Saison Monoplace Motoriste Manufacturier Pilotes GP NQ
1993 C12 Illmor Goodyear JJ Lehto/Karl Wendlinger 16 0
1994 C13 Mercedes Goodyear Andrea de Cesaris/Heinz-Harald Frentzen/JJ Lehto/Karl Wendlinger 15 0
1995 C14 Ford Goodyear Jean-Christophe Boullion/Heinz-Harald Frentzen/Karl Wendlinger 17 0
1996 C15 Ford Goodyear Heinz-Harald Frentzen/Johnny Herbert 16 0
1997 C16 Petronas Goodyear Norberto Fontana/Johnny Herbert/Nicola Larini/Gianni Morbidelli 17 0
1998 C17 Petronas Goodyear Jean Alesi/Johnny Herbert 16 0
1999 C18 Petronas Bridgestone Jean Alesi/Pedro Diniz 16 0
2000 C19 Petronas Bridgestone Pedro Diniz/Mika Salo 16 0
2001 C20 Petronas Bridgestone Nick Heidfeld/Kimi Raïkkönen 17 0
2002 C21 Petronas Bridgestone Heinz-Harald Frentzen/Nick Heidfeld/Felipe Massa 17 0
2003 C22 Petronas Bridgestone Heinz-Harald Frentzen/Nick Heidfeld 16 0
2004 C23 Petronas Bridgestone Giancarlo Fisichella/Felipe Massa 18 0
2005 C24 Petronas Michelin Felipe Massa/Jacques Villeneuve 18 0
Récupérée de "http://www.wikif1.org/Sauber"
Outils personels