Brabham BT55

Un article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Image:Crayon.gif Cet article est considéré comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en le modifiant.
La liste complète de ces articles en cours de rédaction est consultable ici.

Sommaire [cacher] 1 Historique
2 Caractéristiques Techniques
3 Palmarès

3.1 Rallye

3.1.1 Pilotes
3.1.2 Constructeurs
3.1.3 Les 16 Victoires en Championnat du Monde

3.1.3.1 Peugeot 205 Turbo 16
3.1.3.2 Peugeot 205 Turbo 16 Evolution 2

3.2 Rallycross
[modifier] Historique

En 1982, Jean Todt, directeur sportif de Peugeot Talbot Sport depuis sa création en décembre 1981, annonce que Peugeot s’engagera en championnat du monde des rallyes en 1984 avec pour objectif le titre en 1985.
Présentée le 23 Février 1983, l’auto est testée durant l’année 1983 par Jean-Pierre Nicolas. A la fin de 1983, la production de 200 exemplaires (imposée par la FISA pour l’homologation en Groupe B) commence.
Elle fait ses débuts en championnat du monde des rallyes en 1984 lors du Tour de Corse aux mains de Jean-Pierre Nicolas et d’Ari Vatanen.
Elle remportera sa première victoire lors du rallye des 1000 Lacs, rallye qui est seulement le troisième de l’auto.
La version “Evo 2” débutera en 1985 après quelques rallyes.
Entre 1984 et 1986, la 205 T16 remportera pas moins de 16 victoires en championnat du monde, 2 titres pilotes (Timo Salonen en 1985 et Juha Kankkunen en 1986) et 2 titres constructeurs (1985 et 1986).
Elle prendra sa retraite des Rallyes fin 1986 (suite au bannissement des groupes B en championnats du monde) mais continuera sa carrière sportive en Rallyes-Raids avec la Peugeot 205 Turbo 16 Grand Raid ainsi qu’en Rallycross.

[modifier] Caractéristiques Techniques

Moteur : type XU8T, 4 cylindre en ligne, transversal et central arrière
Cylindrée : 1775 cm3
Alésage x course : 83 x 82 mm
Puissance : 350ch à 8000 tr/min
Alimentation : injection Bosch K-Jetronic, turbocompresseur KKK (pression maxi 2,4 bars)
Distribution : 2 arbres à cames en tête, 4 soupapes par cylindre
Allumage : A.E.I Thompson
Transmission : intégrale, boîte de vitesses manuelle à 5 rapports + marche arrière
Pneumatiques : Michelin TRX 20/59 x 390 à l’avant, 23/59 x 390 à l’arrière
Longueur : 382,50cm
Largeur : 167,40cm
Hauteur : 135,30cm
Empattement : 254cm
Voie avant : 143cm
Voie arrière : 143cm
Poids : 995 kg
Vitesse maximale : 190km/h

[modifier] Palmarès
[modifier] Rallye
[modifier] Pilotes

1985 Champion du Monde des Pilotes de Rallyes avec Timo Salonen
1986 Champion du Monde des Pilotes de Rallyes avec Juha Kankkunen

[modifier] Constructeurs

1985 Champion du Monde des Constructeurs de Rallyes avec Peugeot
1986 Champion du Monde des Constructeurs de Rallyes avec Peugeot

[modifier] Les 16 Victoires en Championnat du Monde
[modifier] Peugeot 205 Turbo 16

1984

Image:Drapeau_Finlande.svg.png Rallye de Finlande (Ari Vatanen)
Image:Drapeau_Italie.svg.png Rallye de San Remo (Ari Vatanen)
Image:Drapeau_GB.svg.png Rallye de Grande-Bretagne (Ari Vatanen)

1985

Image:Drapeau_Monaco.svg.png Rallye de Monte Carlo (Ari Vatanen)
Image:Drapeau_Suede.svg.png Rallye de Suède (Ari Vatanen)
Image:Drapeau_Portugal.svg.png Rallye du Portugal (Timo Salonen)

[modifier] Peugeot 205 Turbo 16 Evolution 2

1985

Image:Drapeau_Grece.svg.png Rallye de l’Acropole (Timo Salonen)
Image:Drapeau_NZ.svg.png Rallye de Nouvelle Zélande (Timo Salonen)
Image:Drapeau_Argentine.svg.png Rallye d’Argentine (Timo Salonen)
Image:Drapeau_Finlande.svg.png Rallye de Finlande (Timo Salonen)

1986

Image:Drapeau_Suede.svg.png Rallye de Suède (Juha Kankkunen)
Image:Drapeau_France.svg.png Tour de Corse (Bruno Saby)
Image:Drapeau_Grece.svg.png Rallye de l’Acropole (Juha Kankkunen)
Image:Drapeau_NZ.svg.png Rallye de Nouvelle-Zélande (Juha Kankkunen)
Image:Drapeau_Finlande.svg.pUn article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

La BT55 est la dernière Brabham dessinée par Gordon Murray. L’idée générale était de dégager au maximum l’aileron arrière afin qu’il génère le maximum d’appui. Murray réalisa donc une voiture ultraplate. Poussant sa démarche à l’extrême, il alla jusqu’à faire incliner à 72° le moteur BMW, abaissant le centre de gravité.

Elio de Angelis lors de son dernier Grand Prix (Monaco 1986)
Agrandir
Elio de Angelis lors de son dernier Grand Prix (Monaco 1986)

Malheureusement, ce concept ne fut pas une réussite. Le châssis répondait difficilement aux réglages et la boîte de vitesses Wiesman était très problématique. Riccardo Patrese ne marquera que deux points avec ses 6èmes places des Grands Prix de Saint-Marin et des États-Unis.

C’est au volant de cette BT55 qu’Elio De Angelis se tua en essais privés sur le circuit du Castellet. Ce drame, ajouté à l’échec de la voiture, amena l’ingénieur à quitter son écurie fétiche.

[modifier] Fiche technique

Brabham BT55
Concepteur : Gordon Murray
Moteur : BMW M12/13 C, 4 cyl. en ligne, 1 500cm3, turbo
Pneus : Pirelli
Châssis : Carbonfibre monocoque
Poids : 555 kg
Boîte de vitesses : Weismann T, 6 rapports
Freins : Freins à disque carbone
Empattement : 3 048 mm
Voie avant : 1 778 mm
Voie arrière : 1 675 mm

[modifier] Fiche signalétique

Débuts en GP : Brésil 1986
Dernier GP : Australie 1986
Nombre de GP : 16
Meilleur résultat : 6ème (Patrese, États-Unis 1986)
Meilleure qualification : 4ème (Patrese, Autriche 1986)
Points : 2

[modifier] Pilotes

Riccardo Patrese
Elio de Angelis
Derek Warwick ng Rallye de Finlande (Timo Salonen)
Image:Drapeau_GB.svg.png Rallye de Grande-Bretagne (Timo Salonen)

[modifier] Rallycross

1988 Champion de France de Rallycross avec Guy Fréquelin
1989 Champion de France de Rallycross avec Philippe Wambergue
1990 Champion de France de Rallycross avec Jean-Manuel Beuzelin

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.