Chris Amon

Un article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Image:Crayon.gif Cet article est considéré comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en le modifiant (https://www.wikif1.org/dyn/index.php?title=Chris_Amon&action=edit).
La liste complète de ces articles en cours de rédaction est consultable ici (https://www.wikif1.org/dyn/index.php?title=Cat%C3%A9gorie:WikiF1:%C3%A9bauche).


Christopher Arthur Amon est un piloté néo-zélandais né le 20 Juillet 1943 à Palmerton North (Nouvelle-Zélande).

Sommaire

Biographie

Ce pilote de talent né en Nouvelle Zelande a été durant plusieurs années une des stars de son époque, et pourtant il ne remporta jamais un GP en championnat du monde…. Chris fut incorporé dans l’équipe Parnell de Formule 1 de 1963 sur Lotus; il débarqua donc en Europe alors qu’il n’avait que 19 ans et il récolta ses premiers points avant son 21eme anniversaire en 1964. A la mort de son mentor, il se retrouva sans volant mais se consola en remportant avec son ami Bruce Mc Laren les 24 heures du Mans 1966 pour Ford. Paradoxe cela lui ouvrit les portes de la scudéria Ferrari pour 1967 et il obtint son premier podium en rouge à Monaco. A Monaco il devint aussi ,suite à l’accident de Lorenzo Bandini, le leader, un peu jeune de la scuderia. Une victoire devait suivre mais non, rien d’autres que des casses ou des déceptions sauf une seconde place à Brands Hatch en 68 et surtout il fut souvent dominé cette année là par son jeune équipier Jacky Ickx, triomphant sous la pluie en France. Ickx parti chez Brabham en 69 et Ferrari se dispersant en sport, la F1 1969 de Ferrari était tout sauf une voiture très performante et fiable, Chris encore jeune en eu assez et rejoignit en 1970 la jeune équipe March comme premier pilote. Tout débuta bien et il put enfin gagner une course de Formule 1, le Trophée International de Silverstone, mais hors championnat. En saison de championnat, il fut deux fois second (dont Spa derrière la BRM de Pedro Rodriguez) et septième au classement général. Mais March était une équipe décevante et la voiture évoluait peu sur l’année, contacté par Matra qui cherchait à revenir dans le coup avec son propre moteur en 71 et en 72, il signa de suite , encore une fois cela commencait bien, la victoire lors du Grand Prix d’Argentine. Mais ce fut encore une course hors championnat.
A Clermont-Ferrand en 1972 au GP de France, le jour de gloire de Chris devait arriver mais une crevaison mit fin à ses espoirs, à Monza, en tête , il arracha sa visière en enlevant son dernier tire off, pas de chance…. oui pas de chance, c’est malheureusement la réputation qui commencait à peser sur Chris… Réfugié pour ses qualité de metteur au point chez les artisans de Tecno, en 73, sa saison fut catastrophique, une voiture qui n’avait pas le niveau, un budget minimum (pourtant c’etait la première implication de Martini en f1) firent que l’expérience partit à vau l’eau. Déçu par les autres, Chris se lança en 1974, en pleine période “kit car” dans la construction de sa propre voiture ….. un bide de plus pour “unlucky Chris”. Il fut rappelé en 75 et en 76 épisodiquement pour Ensign. ce fut une occasion pour démontrer qu’il n’avait perdu ni de sa rapidité , ni de son génie, mais on était entré à petits pas dans l’ère des pilotes payants et Chris n’avait que ses qualités pour se défendre……

Durant toute sa carrière, il est paradoxal de constater que Chris Amon embarqua Dame Malchanche en monoplace alors qu’il la laissa au stand en prototype où, outre la victoire au Mans de 66, il participa activement au titre mondial de Ferrari en 67 et aux belles campagnes de 68 , 69 et 70…… Bizarre n’est-il pas ?

Fiche Signalétique

  • Néo-Zélandais
  • né le 20 Juillet 1943 à Palmerston North (Nouvelle-Zélande)
  • Débuts en GP : Belgique 1963
  • Dernier GP : Grande-Bretagne 1976
  • Nombre de GP disputés : 96 (4 non qualifications)
  • Meilleur résultat en GP : 2ème (3 fois)
  • Meilleur résultat en qualifications : Pôle Position (5 fois)
  • Nombre de points marqués : 83
  • Nombre de Meilleurs Tours : 3
  • Nombre de Podiums : 11
  • Meilleur classement au championnat : 4ème en 1967

Carrière en F1

Palmarès

Titres

Son unique participation aux 500 Miles d’Indianapolis

Année Numéro Voiture Essais qualificatifs Résultat en course
1967 28 BRPFord non qualifié

Ses 8 participations aux 24 heures du Mans

Année Numéro Voiture Catégorie Copilotes Essais qualificatifs Résultat en course
1 1964 6 AC Cobra Daytona GT Jochen Neerspach 17ème Abandon
2 1965 2 Ford MKII P Phil Hill Pole Position Abandon
3 1966 2 Ford MKII P Bruce McLaren 4ème Victoire
4 1967 20 Ferrari 330 P4 P Nino Vaccarella 12ème Abandon
5 1969 19 Ferrari 312 P Coupé SP Peter Shetty 4ème Abandon
6 1971 32 Matra Simca MS660 SP Jean-Pierre Beltoise 16ème Abandon
7 1972 12 Matra Simca MS670 Sport Jean-Pierre Beltoise 3ème Abandon
8 1973 50 BMW 3.0 CSL TS Hans-Joachim Stück 31ème Abandon
Récupérée de “https://www.wikif1.org/Chris_Amon

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.