Giancarlo Fisichella

Un article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile.

Cette article est considérée une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en le modifiant (https://www.wikif1.org/dyn/index.php?title=Giancarlo_Fisichella&action=edit).


Giancarlo Fisichella est un pilote de Formule 1 italien, né le 14 janvier 1973 à Rome (Italie). Il mesure 1m72 pour 66 kgs, il est marié à Luna et a un enfant.

Sommaire

Du karting à la F1

Giancarlo a commencé la compétition à 11 ans dans différents championnats de karting durant 7 ans. En 1992, il entre dans le championnat italien de F3 où il restera 3 ans, remportant le titre la dernière année. Il passe les 2 saisons suivantes en championnat international de voitures de tourisme puis il arrive en F1 en cours de saison en 1996 où il court 8 GPs chez Minardi. Repéré par Flavio Briatore qui lui arrange un test chez Jordan, il décroche le volant pour la saison 1997. Il domine régulièrement son coéquipier Ralf Schumacher et manque de peu sa première victoire lors du GP d’Allemagne. Deux podiums (Canada et Belgique) ponctueront l’année d’un pilote qui semble très prometteur.

Benetton

En 1998, Briatore va jusqu’au tribunal pour faire jouer son option de rappel du pilote italien qui restera fidèle à l’équipe Benetton pendant 4 ans où il ne marquera jamais autant de point que durant sa saison 1997 chez Jordan.
Lors de la saison 1998 , les résultats ne sont pas exceptionnels mais il signe tout de même plusieurs podiums (Monaco et Canada) ainsi que sa première pole-position en Autriche.
L’année 1998 sera encore plus moyenne avec un seul podium, encore inscrit au Canada à la 2eme place. En 2000 par contre, avec 18 points et 3 podiums (Canada, Monaco et Belgique), il signe son meilleur classement au championnat pilote à la 6eme place.
La saison 2001 marquant le retour officiel de Renault en compétition comme motoriste de l’équipe Benetton avant le rachat complet de l’équipe, le constructeur au losange fait un test grandeur nature de son nouveau moteur à angle ouvert dont la fiabilité et la performance sont très mauvaises. Les relations de Fisichella avec Briatore se tendent et les résultats sont absents. Il termine dont sa série de 4 podiums consécutifs au GP du Canada mais fait tout de même une course exceptionnel en Belgique où il termine 3eme. Au passage, il éclipse le jeune espoir britannique Jenson Button en provenance de Williams.

Retour chez Jordan

Pour 2002, Fisichella quitte donc Benetton avec les honneurs pour une équipe JordanHonda en difficulté. Il y surclasse aisément l’inexpérimenté Takuma Sato mais les résultats sont décevants. Un chassis instable qui n’évolue pas beaucoup après le départ du designer en début de saison et un moteur fragile et manquant de puissance font que l’italien marquera moins de points en 2002 qu’à toutes ses autres années en F1. En 2003, la situation de Jordan est encore plus mauvaise en troquant les moteurs Honda pour des Ford mais Fisichella marquera les esprits d’une formidable et aussi un peu chanceuse victoire lors d’une course étonnante sous la pluie du Brésil. Un nouveau coéquipier inexpérimenté en F1 fera les frais de la comparaison, Ralph Firman s’en retournera à d’autres cieux.
Il obtient la reconnaissance de ses pairs en étant élu Meilleur Pilote des pilotes mais, curieusement, il n’attire pas l’attention des top-teams malgré les nombreux appels de l’italien particulièrement envers Ferrari.

Remontée de la pente

Il plaisante en disant qu’il réalise une partie de son rève en signant pour Sauber en 2004 puisque les monoplaces suisses sont motorisées par Ferrari. Une voiture en progrès constant dans l’année et de solides performances au volant permettent à Fisichella de se mettre en évidence encore une fois sans toutefois signer de résultats exceptionnels. Felipe Massa son équipier est rapide et est devenu solide mais il ne résistera pas longtemps à Fisichella toujours invaincu dans ses duels d’équipiers.
Enfin remarqué, il a même le luxe de choisir sa voiture 2005. En effet, il est approché par Franck Williams et Flavio Briatore pour courir en 2005 dans un top-team. Il choisit Renault et fera équipe avec Fernando Alonso pour viser le titre mondial.

Palmarès

Débuts en 1996. 124 GP, 94 points, 1 victoire (Brésil 2003), 1 pole (Autriche 98), 1 meilleur tour.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.