Grand Prix d’Italie 2017

Le Grand Prix automobile de Russie 2017 (2017 Formula 1 VTB Russian Grand Prix), disputé le 30 avril 2017 sur l’Autodrome de Sotchi, est la 960e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s’agit de la quatrième édition du Grand Prix de Russie comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la quatrième manche du championnat 2017.

Dessiné par Hermann Tilke, le circuit urbain situé à Adler au bord de la mer Noire, sillonne au milieu des installations du parc olympique de Sotchi où se sont déroulés les Jeux olympiques d’hiver en 2014. La course qui se disputait auparavant en octobre, a été, à partir de 2016, déplacée en début de saison.

Dominatrices dans les trois séances d’essais libres, les Ferrari s’installent en première ligne sur la grille de départ pour la première fois depuis le Grand Prix de France 2008. Sebastian Vettel, dans un ultime effort en fin de Q3, réalise la quarante-septième pole position de sa carrière, sa première depuis le Grand Prix de Singapour 2015, en devançant son coéquipier Kimi Räikkönen de 59 millièmes de seconde. Mercedes, qui n’avait plus été battu en qualifications depuis dix-huit Grands Prix — et avait au moins placé une Flèche d’Argent en première ligne lors des trente dernières courses — occupe cette fois la deuxième ligne. Valtteri Bottas, le plus rapide en Q1 et en Q2, devance Lewis Hamilton ; tous deux sont dans la même seconde que Vettel. Les écarts sont plus importants derrière où Daniel Ricciardo et Felipe Massa occupent la troisième ligne alors que Max Verstappen, septième, s’élance aux côtés de Nico Hülkenberg.

Dans un Grand Prix avare en dépassements, Valtteri Bottas prend une option sur la victoire dès les premiers hectomètres, en bondissant derrière Sebastian Vettel à l’extinction des feux, puis en le dépassant dans la longue ligne droite menant au deuxième virage. Au bout des cinquante-deux tours de la course, il obtient la première victoire de sa carrière pour son 81e départ en Formule 1 et son quatrième Grand Prix au sein de l’équipe Mercedes Grand Prix. Il est le cinquième Finlandais et le 107e vainqueur dans la discipline. Roulant dans la première partie de la course sur un rythme supérieur à celui de ses rivaux, il laisse temporairement les commandes à Vettel après son unique arrêt au stand au 26e tour puis reprend la tête quand le pilote Ferrari change de pneus à son tour. Dans les trois derniers tours Vettel, revenu à moins d’une seconde de Bottas, peut utiliser son aileron arrière mobile mais ne se retrouve jamais en position de le dépasser ; il termine deuxième, à 617 millièmes Le Grand Prix automobile d’Italie 2017 (Formula 1 Gran Premio Heineken d’Italia 2017), disputé le 3 septembre 2017 sur le circuit de Monza, est la 969e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 où le circuit, situé dans le Parco Reale de Monza et surnommé le Temple de la vitesse, faisait partie des sept pistes utilisées pour cette édition inaugurale. Il s’agit de la soixante-dix-huitième édition du Grand Prix d’Italie comptant pour le championnat du monde de Formule 1, la soixante-septième se tenant à Monza, et de la treizième manche du championnat 2017.

En réalisant, sous la pluie de Monza, sa soixante-neuvième pole position (sa huitième de la saison), Lewis Hamilton devient le nouveau recordman de l’exercice en Formule 1, devant Michael Schumacher. La séance de qualification est interrompue sur drapeau rouge en raison d’un accident de Romain Grosjean, parti en aquaplanage en pleine ligne droite après seulement quelques minutes dans la première phase. Reportée de quart d’heure en quart d’heure, la session ne reprend qu’après plus de deux heures et est entièrement dominée par Hamilton. Lors de la troisième phase, alors que la pluie a redoublé, les pilotes les plus rapides en pneus pluie (marquage bleu) sont les deux coéquipiers chez Red Bull Racing, Max Verstappen et Daniel Ricciardo, à plus d’une seconde du pilote Mercedes. Ils ne tirent toutefois pas profit de leurs belles performances à la suite de nombreuses pénalités pour des changements d’éléments de leurs groupes propulseurs qui les repoussent en fond de grille. Le débutant canadien Lance Stroll, auteur du quatrième temps, profite de leur recul pour s’élancer, pour la première fois de sa carrière, en première ligne. Esteban Ocon, initialement cinquième, occupe la deuxième ligne avec Valtteri Bottas. Les pilotes Ferrari à la peine sur la piste détrempée de Monza, réalisent les septième et huitième temps mais s’élancent en troisième ligne, Kimi Räikkönen devant Sebastian Vettel.

Les Mercedes W08 se montrent très largement au-dessus du lot lors de la course, disputée sous un temps ensoleillé. Ainsi, tandis que Lewis Hamilton s’envole dès le départ pour un véritable cavalier seul, Valtteri Bottas ne met que trois tours pour accéder la deuxième place et assurer un nouveau doublé des Flèches d’Argent, que plus personne ne revoit. Hamilton s’adjuge la 59e victoire de sa carrière, sa sixième de la saison. Alors que la Scuderia Ferrari affiche à Monza le chiffre 70 pour fêter l’anniversaire de sa création en 1947, Sebastian Vettel termine sur la troisième marche du podium, à plus de 30 secondes des Mercedes. Seizième sur la grille de départ et très rapide au volant de sa Red Bull RB13, Daniel Ricciardo, auteur du meilleur tour en fin d’épreuve, effectue plusieurs dépassements tranchants, le dernier sur Kimi Räikkönen en bout de ligne droite au quarantième tour, pour prendre la quatrième place. Parti du troisième rang sur la grille et auteur d’un excellent départ qui lui permet d’être deuxième au premier virage, Esteban Ocon contient jusqu’au bout les Williams FW40 de Lance Stroll et Felipe Massa pour se classer sixième. Sergio Pérez finit juste derrière eux, au neuvième rang alors que Max Verstappen, repoussé loin du peloton après un accrochage et une crevaison au premier tour, remonte à la dixième place, à un tour du vainqueur.

Hamilton s’empare, pour la première fois de la saison, de la tête du championnat avec 238 points et devance Vettel de 3 points (235 points) ; suivent Bottas (197 points), Ricciardo (144 points), Räikkönen (138 points), Verstappen (68 points) et Pérez (58 points). Mercedes, avec 435 points, conserve la tête du championnat devant Ferrari (373 points) et Red Bull Racing (212 points) ; suivent Force India (113 points), Williams (55 points), Scuderia Toro Rosso (40 points), Haas (35 points), Renault (34 points), McLaren (11 points) et Sauber (5 points). de seconde. Auteur du meilleur tour en course dans la 49e boucle, Kimi Raïkkönen complète le podium alors que Lewis Hamilton, en déficit de performance durant tout le weekend, franchit la ligne d’arrivée au quatrième rang, à trente-six secondes de son coéquipier. Max Verstappen gagne deux places au départ et roule en cinquième position jusqu’à la fin ; il devance les Force India de Sergio Pérez et Esteban Ocon qui finissent dans les points pour la quatrième fois en quatre épreuves depuis le début de saison. Nico Hülkenberg amène sa Renault en huitième position tandis que Felipe Massa, neuvième, et Carlos Sainz Jr., dixième, prennent les points restants, à un tour du vainqueur.

Avec 86 points, Vettel augmente son avance en tête du championnat pilotes sur Hamilton (73 points) ; suivent Bottas (63 points), Räikkönen (49 points), Verstappen (35 points) et Ricciardo (22 points). Mercedes reprend la tête du classement constructeurs avec 136 points, devant Ferrari (135 points) et Red Bull Racing (57 points) ; suivent Force India (31 points), Williams (18 points), Scuderia Toro Rosso (13 points), Haas (8 points) et Renault (6 points).

 

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Prix_automobile_d%27Italie_2017

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.