Jenson Button

Un article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Cet article est considéré une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en le modifiant (https://www.wikif1.org/dyn/index.php?title=Jenson_Button&action=edit).


Jenson Button est un pilote de Formule 1 anglais, né le 19 janvier 1980 à Frome.

Sommaire

Biographie

Les débuts

Débutant le Karting à l’âge de neuf ans, l’Anglais s’est constitué un palmarès flatteur : vainqueur en 1991 du British Cadet Kart Championship, trois fois champion du British Open Kart, il décroche en 1995 le titre de champion d’Italie dans la catégorie ICA senior et termine vice-champion du Monde FA . Deux ans plus tard il devient le plus jeune champion de l’European Supercup A. Enfin, il remporte le Ayrton Senna Memorial Cup à Suzuka.

Son passage dans les formules de promotion en monoplace sera également couronné de succès. Champion d’Angleterre 1998 de Formule Ford pour le compte de l’équipe Haywood Racing, il obtient également le titre de vice-champion d’Europe de la catégorie. Il est également vainqueur du Formule Ford Festival ce qui lui vaut le titre de jeune pilote de l’année décerné par le McLaren Autosport BRDC. En 1999, il participe au championnat de Formule 3 anglaise et décroche la pole position pour sa première course. Avec trois victoires, il termine troisième du championnat et se classe meilleur débutant.

L’arrivée en F1

Ses succès ne passent pas inaperçus et en novembre il est convié à un essai par l’équipe de Formule 1 McLarenMercedes. Quelques semaines plus tard, c’est pour le compte de l’écurie ProstPeugeot qu’il effectue un essai au cours duquel il se montre plus rapide que Jean Alesi.
Frank Williams recherche un pilote pour remplacer Alessandro Zanardi, il le fait participer à une confrontation avec l’essayeur maison Bruno Junqueira. Sorti vainqueur de ce duel, l’espoir anglais se retrouve propulsé à tout juste vingt ans en Formule 1.

Pour sa première course, il est dans les points quand son moteur casse mais se rattrape la course suivante au Brésil. Rarement distancé par son équipier Ralf Schumacher, il obtient une quatrième place comme meilleur résultat et se qualifie troisième à Spa-Francorchamps pour le GP de Belgique.
Contraint de laisser sa place chez Williams à Juan Pablo Montoya, il passe chez BenettonRenault.

Déception

La saison 2001 n’est pas de tout repos pour l’Anglais qui subit une forte pression de la part de Flavio Briatore et qui se fait largement dominer par son équipier Giancarlo Fisichella. Au volant d’une voiture rétive, Button paye très cher son manque d’expérience en étant diminué en sus par une blessure tenace au dos.
Quand Jarno Trulli arrive en 2002 dans l’écurie Benetton désormais baptisée Renault, c’est pourtant Giancarlo Fisichella et non Button qui est prié de partir.
Jenson fait meilleure figure et dominera ce nouvel équipier qu’il devance même au classement final du championnat. Renault décide alors de monter une équipe autour de Fernando Alonso comme seul leader et garde Jarno Trulli pour le seconder.
L’Anglais débarque en 2003 dans l’équipe BARHonda aux côtés de Jacques Villeneuve. Fraîchement accueilli par l’ancien champion du monde, Jenson Button ne se démonte pas et prend progressivement l’ascendant sur son prestigieux équipier. 9ème du championnat, il s’offre même le luxe de mener plusieurs tours durant le GP des USA devant Michael Schumacher, avant de renoncer sur casse moteur alors que son premier podium lui semblait promis.

Retour sous les projecteurs

Promu leader de l’équipe en 2004 suite au départ de son équipier et ayant acquis l’expérience nécessaire, il prend toute sa mesure en décrochant enfin son premier podium à Sepang et en signant sa première pole position à Imola. Abonné aux podiums, il termine le championnat à une brillante troisième place finale en ayant dominé son équipier Takuma Sato. Suscitant de nouveau la convoitise des directeurs d’écurie, il est durant l’été 2004 au coeur d’un bras de fer juridique entre BAR et son ancienne écurie Williams avec laquelle il signe un contrat au mois de juillet. Button restera finalement chez BARHonda pour la saison 2005.

Cette saison 2005 sera moins brillante sans que son talent ne soit mis en cause car il dominera encore largement Takuma Sato avec sa monoplace peinant à retrouver sa forme de 2004.
Il subira sans le vouloir les 3 GP de suspensions infligés à Bar par la FIA suite à l’affaire des doubles réservoirs d’essence.
Honda , nouveau propriétaire de l’écurie, obtiendra son maintien en 2006 après un forcing auprès de Williams qui voulait le récupérer.

Les essais privés de l’intersaison 2005-2006 sont plutôt encourageant pour l’équipe Honda et il est fort probable que Jenson, secondé cette année par Rubens Barrichello ne signe sa première victoire.

Jenson Button surprendrait beaucoup de monde en ne parvenant pas à décrocher au moins une couronne mondiale lors des prochaines années.

Fiche Signalétique

Carrière en F1

Palmarès

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.