Jimmie Johnson

Un article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Image:Crayon.gif Cet article est considéré comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en le modifiant (https://www.wikif1.org/dyn/index.php?title=Jimmie_Johnson&action=edit).
La liste complète de ces articles en cours de rédaction est consultable ici (https://www.wikif1.org/dyn/index.php?title=Cat%C3%A9gorie:WikiF1:%C3%A9bauche).


Jimmie Johnson est un pilote américain né le 17 Septembre 1975 à El Cajon en Californie.

Biographie

Il effectue ses débuts en stock-car dans la série ASA en 1998, bouclant sa saison à la quatrième place du championnat, ce qui fait de lui le meilleur débutant de l’année.

L’année suivante, parallèlement à sa deuxième saison en ASA (deux victoires, troisième du championnat), Jimmie Johnson débute en Busch Series, la deuxième division de la NASCAR. Son meilleur classement dans ce championnat sera une huitième place finale en 2001, avec une victoire sur l’ovale de Chicagoland.

C’est en 2002 que Jimmie Johnson integre la Winston Cup, la catégorie reine de la NASCAR. Au sein du prestigieux Hendrick Motorsports, et aux cotés de Jeff Gordon, la star de la discipline, Johnson fait sensation en devenant le premier rookie de l’histoire à mener le championnat. Il termine finalement la saison à la cinquième place finale, et deuxième au classement des rookies derrière Ryan Newman.
En 2006, il remporte la NEXTEL cup, au terme d’une saison qu’il a dominé (remportant, entre autre, les courses les plus prestigieuses : Daytona, Talladega, Indianapolis) avec Matt Kenseth.

Palmarès

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.