Lamborghini

Un article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Lamborghini est un constructeur automobile italien spécialisé dans les voitures sportives de luxe. La société a conçu des moteurs de Formule 1 utilisés de 1989 à 1993 et fut présent en tant que constructeur pour la seule saison 1991.

Logo du constructeur Lamborghini

Agrandir

Logo du constructeur Lamborghini

Sommaire

Historique

L’entreprise « Lamborghini Tratrici » est fondée, en 1948, par Ferruccio Lamborghini (1916-1993) pour répondre à une demande croissante de tracteurs agricoles. Celui-ci, né sous le signe du Taureau, prend cet animal comme emblème.

Ferruccio Lamborghini

Agrandir

Ferruccio Lamborghini

Il diversifiera son activité (matériel de chauffage) et, devenu riche, il acquiert des voitures de luxe (Jaguar, Ferrari…). « Déçu » par les Ferrari (vitesse de pointe et aérodynamique), il s’en plaint et propose ses « solutions » à Enzo Ferrari, qui rabroue « ce fermier ». Il décide alors de construire sa propre voiture de grand tourisme. Il s’entoure d’une équipe de jeunes ingénieurs prometteurs. C’est à partir de 1964 que Lamborghini se spécialise dans la production de voitures sportives après avoir vendu sa filiale agricole au groupe Same-Deutz-Fahr.

En 1973, il vend 51 % du capital à Georges-Henri Rossetti. Il vend les autres 49 % à René Leimer, ami de Rossetti, en 1974.

La crise pétrolière met la firme en difficulté et il décide de jeter l’éponge en vendant la marque à des personnes peu compétentes qui faillirent la ruiner. Après diverses péripéties, parfois aux limites de la légalité, la firme est reprise par le président indonésien Suharto pour son fils Hutamo.

En 1980, les frères Mimran, deux Français héritiers d’une importante société agroalimentaire, rachètent l’entreprise suite à son dépôt de bilan.

En 1986, ils se lancent très brièvement dans la construction de motocyclettes hautes performances : la Boxer dont il ne reste que cinq exemplaires.

En avril 1987, Chrysler rachète Lamborghini et la cède en 1992 à Megatech, une société indonésienne.

Le 20 février 1993, Ferruccio Lamborghini, victime d’une crise cardiaque, meurt à l’hôpital de Pérouse.

En 1998, Lamborghini devient la propriété d’Audi et par conséquent du groupe Volkswagen.

La Formule 1

Motoriste

En 1989, Chrysler s’investi dans la Formule 1 via la marque italienne. Le V12 au Taureau équipe les Lola de l’écurie Larrousse. A la fin d’une saison difficile, Philippe Alliot inscrit un point en Espagne.

Michele Alboreto (Japon 1989)

Agrandir

Michele Alboreto (Japon 1989)

En 1990, Lamborghini poursuit sa collaboration avec Gérard Larrousse et entame un partenariat avec Lotus. Aguri Suzuki (Larrousse) termine sur le podium de son GP national. Lola (via Larrousse) termine 6ème du classement constructeurs. Lotus est 8ème.

Aguri Suzuki (France 1990)

Agrandir

Aguri Suzuki (France 1990)

Derek Warwick (Lotus, Canada 1990)

Agrandir

Derek Warwick (Lotus, Canada 1990)

En 1991, Lamborghini équipe sa propre écurie et celle de Guy Ligier. Tout se passe mal pour les monoplaces maison et les Ligier ne marquent aucun point non plus.

Boutsen et Comas (Ligier, Monaco 1991)

Agrandir

Boutsen et Comas (Ligier, Monaco 1991)

Après l’arrêt de sa structure châssis, Lamborghini équipe de nouveau l’écurie Larrousse (qui aligne des Venturi) et l’Italienne Minardi pour la saison 1992. Seuls Bertrand Gachot (Venturi) et Christian Fittipaldi (Minardi) inscrivent un point.

Bertrand Gachot (Venturi, Monaco 1992)

Agrandir

Bertrand Gachot (Venturi, Monaco 1992)

Gianni Morbidelli (Monaco 1992)

Agrandir

Gianni Morbidelli (Monaco 1992)

Pour sa dernière saison de F1, Lamborghini motorise Larrousse. Philippe Alliot finit 5ème à Imola et Erik Comas termine 6ème en Italie. Avec ces trois petits points, l’écurie termine 10ème du championnat.

Erik Comas (Italie 1993)

Agrandir

Erik Comas (Italie 1993)

Fiche signalétique

  • Motoriste italien
  • Débuts en GP : Brésil 1989
  • Dernier GP : Australie 1993
  • Nombre de GP : 80
  • Meilleur résultat : 3ème (Japon 1990, Aguri Suzuki sur Lola/Larrousse)
  • Meilleure qualification : 5ème (Espagne 1989, Philippe Alliot sur Lola/Larrousse)
  • Nombre de podiums : 1
  • Nombre de points : 20
  • 6ème du championnat du monde des constructeurs 1990 (Lola/Larrousse)
  • 12ème du championnat du monde pilotes 1990 (Aguri Suzuki)

Fiche technique

  • Lamborghini L3512
  • Nombre de cylindres : 12
  • Configuration : V à 80°
  • Cylindrée : 3 493 cm3
  • Poids : 150 kg
  • Puissance : 700 ch (1993)
  • Régime moteur : 13 800 tr/min (1993)
Le V12 Lamborghini de F1

Agrandir

Le V12 Lamborghini de F1

Écuries clientes

  • 1989 : Larrousse (modèles LC88B et LC89)
  • 1990 : Larrousse (modèles LC89 et 90) et Lotus (modèle 102)
  • 1991 : Lamborghini (modèle 291) et Ligier (modèles JS35 et JS35B)
  • 1992 : Larrousse (modèle LC92) et Minardi (modèles M191B et M192)
  • 1993 : Larrousse (modèle LH93)

Pilotes

Constructeur

A la fin des années 1980, un des grands créateur de Ferrari, Mauro Forghieri, conçoit un V12 Lamborghini pour l’installer dans une Formule 1 dont il aurait aussi dessiné le châssis.

Le projet nécessitant des fonds, il rencontre un riche Mexicain, Francesco Gonzales Luna qui rêve ni plus ni moins d’une écurie nationale.

Début 1990, l’écurie semble prendre forme sous le nom de GLAS (Gonzales Luna y Asociados) et doit être présenté en grande pompe sur le circuit de Mexico à l’occasion du Grand Prix 1990. Une semaine avant, on apprend que Gonzales Luna est en fuite, recherché par Interpol, pour trafic de drogue.

Tout s’écroule pour Forghieri qui réussit néanmoins à vendre son projet à Paolo Patrucco (le patron des patrons de la péninsule).

L’équipe est alors baptisée Modena Team et débute au Grand Prix des États-Unis 1991 aux mains de Nicola Larini et Eric van de Poele. Larini termine 7ème à Phoenix et Van de Poele, après avoir été 5ème, finit 9ème à Imola.

Ces deux résultats resteront sans suite. Les non-qualifications s’enchaînent (l’écurie ne prendra part qu’à six GP) et l’aventure prend fin en fin de saison.

Nicola Larini (Imola 1991)

Agrandir

Nicola Larini (Imola 1991)

Fiche signalétique

  • Constructeur italien
  • Débuts en GP : États-Unis 1991
  • Dernier GP : Australie 1991
  • Nombre de GP : 6
  • Meilleur résultat : 7ème (États-Unis 1991, Nicola Larini)
  • Meilleure qualification : 17ème (États-Unis 1991, Nicola Larini)

Modèle de F1

  • 1991 : 291

Pilotes en F1

  • Nicola Larini
  • Eric van de Poele

Lien externe

Récupérée de “https://www.wikif1.org/Lamborghini

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.