Mauro Baldi

Un article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Mauro Baldi est un pilote italien de F1 et de voitures de sports.

Sommaire

Biographie

Mauro Baldi commença sa carrière en Rallye à l’âge de 18 ans et ne débuta sur circuit que trois ans après. Il est vainqueur de la Coupe d’Italie de R5 (1977), la Coupe européenne (1975). En monoplace, il termine 4ème du championnat d’Europe de F3 et 3ème du championnat d’Italie en 1979. En 1980, il remporte le Grand Prix de Monaco de F3 puis, en 1981, le titre de européen (8 victoires).

Il décide de passer directement en Formule 1. Il débute chez Arrows en 1982 en compagnie de Marc Surer (après un forfait au Grand Prix d’Italie 1981, où il devait piloter une Alfa-Roméo). Il marque 2 points (6ème aux Pays-Bas et en Autriche).
En 1983, il passe chez Alfa Romeo. Mais, le développement devient difficile avec le départ de Gérard Ducarouge. Malgré le manque de fiabilité, il marque trois points (5ème aux Pays-Bas et 6ème à Monaco). Il est 16ème du championnat (Andrea de Cesaris est 8ème). Benetton devient le sponsor principal d’Alfa-Roméo et ne désire pas avoir deux pilotes de même nationalité. Il en fait les frais.
En 1984, il rejoint Spirit qui vient de perdre le moteur Honda. Avec un modeste Hart, il peine durant 6 GP, mais signe deux belles 8ème places (Afrique du Sud et Saint-Marin). Il essuie une non-qualification à Monaco. Il quitte l’équipe avant d’y revenir pour les deux dernières courses.
En 1985, sans autre option, il poursuit avec Spirit. Il ne termine aucun des trois courses auxquelles il participe. Il finit chaque séance dans un état de fatigue intense. Au lendemain du Grand Prix de Saint-Marin, Spirit quitte les paddocks.
Il essuie ensuite deux gros échecs : la non-réalisation du projet suédois Ekström en 1986 et son licenciement de chez Brabham à la veille de l’ouverture de la saison 1987.

Baldi se tourne alors vers les sports prototypes. Après quelques expériences en 1982 et 1984 (2ème des 24 heures du Mans 1984 avec Paolo Barilla et Hans Heyer sur Lancia LC 2/84). Il est engagé en 1985 chez Lancia et devient un des meilleurs de la discipline. Il gagne les 1 000 km de Spa 1985 (avec Bob Wollek), puis les 1 000 km de Brands-Hatch (avec le même Wollek) et une 8ème place au championnat 1986 sur une Porsche. Il l’emporte encore au Norisring en 1987 (avec Jonathan Palmer).
En 1988, il part chez SauberMercedes. Il remporte onze victoires (deux en 1988, trois en 1989 et six en 1990), cinq poles, une 2ème place aux 24 heures de Daytona, une 2ème place aux 24 heures du Mans 1989 (avec Kenny Acheson et Gianfranco Brancatelli), deux 3èmes places au championnat pilote et enfin partage le titre 1990 avec Jean-Louis Schlesser.
En 1991, Mercedes parti, Baldi passe chez Peugeot où il continue à engranger les victoires et les bons championnats (3ème en 1991 et 1992 avec Philippe Alliot) avec deux poles aux 24 heures du Mans 1992 et 1993.
Après la disparition du championnat, il continue de courir et de gagner. Il remporte les 24 heures du Mans 1994 avec Hurley Haywood et Yannick Dalmas sur une Dauer Porsche 962 LM, les 24 heures de Daytona (avec Arie Luyendijk, Gianpiero Moretti et Didier Theys) et les 12 heures de Sebring 1998 (avec Gianpiero Moretti et Didier Theys) sur Ferrari 333 SP du Momo Racing, les 24 heures de Daytona 2002 sur DallaraJudd (avec Fredy Lienhard, Max Papis et Didier Theys). Il participe également à une épreuve CART.

Fiche Signalétique

  • Italien
  • Né le 31 Janvier 1954 à Reggio nell’Emilia (Italie)
  • Débuts en GP : Brésil 1982 sur Arrows-Cosworth
  • Dernier en GP : Saint-Marin 1985 sur Spirit-Hart
  • Nombre de GP disputés : 36 (5 non-qualifications)
  • Meilleur résultat en GP : 5ème (Pays-Bas 1983 sur Alfa-Roméo)
  • Meilleur résultat en qualifications : 7ème (Allemagne 1983 sur Alfa-Roméo)
  • Nombre de points marqués : 5
  • Meilleur classement au championnat : 16ème (1983)

Carrière en F1

Palmarès

Titres

Ses 13 participations aux 24 heures du Mans

Année Numéro Voiture Catégorie Copilotes Essais qualificatifs Résultat en course
1 1984 5 Lancia LC 2/84 C1 Paolo Barilla / Hans Heyer 2ème Abandon
2 1985 5 Lancia LC 2 C1 Henri Pescarolo 6ème 7ème
3 1986 14 Porsche 956 B C1 Price Cobb / Rob Dyson 16ème 9ème
1988 61 Sauber C9 / 88Mercedes C1 Jochen Mass / James Weaver 19ème Forfait
4 1989 61 Sauber C9-Mercedes C Kenny Acheson / Gianfranco Brancatelli 2ème 2ème
5 1991 5 Peugeot 905 S1 Philippe Alliot / Jean-Pierre Jabouille 3ème Abandon
6 1992 2 Peugeot 905 C1 Philippe Alliot / Jean-Pierre Jabouille Pole Position 3ème
7 1993 2 Peugeot 905 Evo 1ter C1 Philippe Alliot / Jean-Pierre Jabouille Pole Position 3ème
8 1994 36 Dauer Porsche 962 LM GT1 Yannick Dalmas / Hurley Haywood 7ème Victoire
9 1997 28 Porsche 911 GT1 GT1 Franz Konrad / Robert Nearn 24ème Abandon
10 1998 3 Ferrari 333 SP LMP1 Gianpero Moretti / Didier Theys 21ème 14ème
11 1999 29 Ferrari 333 SP LMP Christian Pescatori / Jérôme Policand 14ème Abandon
12 2000 10 Panoz LMP1 Roadster SFord LMP900 Klaus Graf / John Nielsen 15ème Non Classé


Image:lauriers.png Cet article a été défini comme article de qualité faisant honneur à WikiF1, l’encyclopédie collaborative et libre du sport automobile. Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion ainsi que la liste des articles de qualité.
Récupérée de “https://www.wikif1.org/Mauro_Baldi

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.