Nick Heidfeld

Un article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile et de la Formule 1.

Pilote allemand né le 10 mai 1977 à Mönchengladbach.

Sommaire

Biographie

Une ascension méthodique

C’est en l’an 2000 que le pilote allemand fait son entrée en Formule 1 précédé d’une flatteuse réputation.
En effet, de 1994 à 1999, il s’imposera dans toutes les disciplines qu’il fréquentera. Vainqueur des championnats allemands de Formule Ford 1600 et Formule Ford 1800 en 1994 et 1995, il s’attaque à la F3 allemande en 1996 et décroche le titre l’année suivante.
Par ailleurs, sa performance lors du Grand Prix de Macao F3 en 1996 lui vaut d’attirer l’attention de Mercedes qui en fait son protégé en lui faisant faire des essais au sein de l’équipe McLaren-Mercedes.
En 1998, l’Allemand s’attaque au championnat international de F3000 au sein du junior team McLaren, le West Competition. Vice-champion la première année, il s’adjuge haut la main le titre la saison suivante.
Titré dans les disciplines préparatoires à la Formule 1 et ayant effectué de nombreux essais avec McLaren, il semble prêt pour la Formule 1.

Une carrière qui tarde à décoller

Malheureusement, cette première saison tournera au cauchemar pour le jeune pilote.
Son écurie Prost Grand Prix est en pleine crise et la désastreuse AP03 ne lui permettra pas de briller.
Néanmoins, loin d’être ridicule face à son équipier Jean Alesi il attirera l’attention de Peter Sauber qui l’intégrera pour 3 ans à son team.

Ce n’est cependant qu’en 2001 que Nick Heidfeld pourra se mettre en valeur en se qualifiant à plusieurs reprises dans le top 10 et en récoltant de nombreux points dont un podium à Interlagos mais dans le team Sauber une jeune étoile est née, Kimi Räikkönen, qui malgré son inexpérience fait presque jeu égal avec son leader.

Alors que la carrière d’Heidfeld aurait pu être relancée, Mercedes lui inflige un revers vexant en choisissant son équipier Kimi Räikkönen pour remplacer Mika Häkkinen. Heidfeld restera donc chez Sauber en 2002 et 2003 mais ni lui ni l’équipe helvétique ne pourront confirmer les progrès entrevus en 2001.

Peter Sauber ayant décidé de renouveler son duo de pilotes pour la saison 2004, Nick Heidfeld trouve refuge au sein de l’écurie JordanFord dans l’anonymat du fond de grille, il prouve par quelques éclats que son talent est toujours présent.

Cependant, cela ne suffit pas pour décrocher un volant au sein d’une équipe de pointe, son talent étant gommé par son caractère effacé dans les paddocks, il cadrait mal avec les besoins des sponsors.

De Mercedes à BMW

Ayant été lancé en Formule 1 puis abandonné par Mercedes, Nick Heidfeld sera sauvé par BMW qui le placera en 2005 chez Williams avec Mark Webber. Faisant jeu égal avec son équipier, il saura cependant forcer un peu plus la chance et décrochera 3 podiums et une pôle position chez lui, au Nürburgring.
Pour une fois, il est l’un des centres d’intérêt de la saison des transferts, courtisé par BAR qui lui préfère finalement le duo Jenson ButtonRubens Barrichello, il répond positivement à l’offre de BMW qui a entre temps racheté l’écurie Sauber afin de créer une écurie 100% BMW qui fera ses début en 2006

Nick Heidfeld jouera gros et probablement l’avenir de sa carrière dans cette nouvelle aventure avec BMW mais il est, pour autant que sa monoplace le lui permette, apte a jouer un rôle remarqué dans le championnat 2006.

Fiche Signalétique

Carrière en F1

Palmarès

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.