Takuma Sato

Un article de WikiF1, l’encyclopédie libre du sport automobile.

Cet article est considéré une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en le modifiant (https://www.wikif1.org/dyn/index.php?title=Takuma_Sato&action=edit).


Takuma Sato est un pilote automobile japonais, né le 28 Janvier 1977.

Les débuts

Venu relativement tard à la compétition automobile, Takuma Sato se destinait à l’origine à la petite reine, avec comme rêve suprème, celui de participer au Tour de France cycliste. Mais un essai fructueux à 19 ans au volant d’un kart l’incite à passer sur quatre roues. L’année suivante, il remporte le “Suzuka Racing School Scolarship” organisé par Honda, ce qui lui vaut de se voir offrir un volant en Formule 3 japonaise par le prestigieux constructeur nippon. Mais Takuma refuse l’offre et préfère tenter l’exil en Angleterre, la patrie du sport automobile. Il y dispute le championnat de Formule Vauxhall, puis en 1999 le championnat B de Formule 3 britannique. Sa carrière décolle réellement en 2000 lorsqu’il intégre le puissant Carlin Motorsport. Les premières victoires tombent et permettent à Takuma d’intégrer l’écurie BARHonda en tant que pilote essayeur à la fin de l’année. Sa deuxième saison chez Carlin en 2001 est celle de la consécration. Intouchable en championnat, Sato décroche facilement le titre et remporte également les deux rencontres internationales que sont les Masters de Zandvoort et le Grand Prix de Macau. De quoi lui ouvrir toutes grandes les portes de la Formule 1 chez Jordan, toujours avec l’appui de Honda.

Le soutien de Honda

Au sein de l’écurie irlandaise, Takuma connait des débuts délicats. Sur une voiture rétive, en comparaison directe avec Giancarlo Fisichella, l’une des références de la discipline, il peine à se mettre en évidence autrement que par ses frasques en piste. Mais quelques coups d’éclat retiennent l’attention et suffisent à justifier sa présence en Formule 1. Sa saison d’apprentissage se termine même de la meilleure des façons, avec une solide cinquième place à Suzuka. Une manière idéale pour cet Anglais d’adoption de se faire connaitre au Japon, pays où il est alors relativement méconnu.

La séparation entre Honda et Jordan oblige Eddie Jordan à se tourner vers de nouveaux partenaires, ce qui laisse Takuma sans volant. Il réintègre alors l’écurie Bar-Honda en tant que pilote essayeur. Il s’agit pour le Japonais de réviser ses gammes mais sutout de préparer la saison 2004 pour laquelle un volant de titulaire lui est quasiment promis. La rupture entre BAR et Jacques Villeneuve permet même à Takuma de retrouver le chemin des grilles de départ dès le dernier GP de la saison 2003, à Suzuka, avec à la clé une nouvelle solide performance à domicile.

Titularisé en 2004, Sato a la chance de bénéficier de ce qui va s’avérer comme l’une des meilleures voiture du plateau. Transfiguré par les pneus Michelin et par un moteur Honda survitaminé, la BAR lutte régulièrement aux avant-postes du peloton. Un privilège dont Takuma ne va pas souvent tirer bénéfice. Alternant courses insipides et coups d’éclat, il est aussi victime d’une mystérieuse épidémie de moteurs cassés. Il doit finalement attendre le GP des Etats-Unis à Indianapolis pour grimper sur son premier podium, à l’issue d’une spectaculaire remontée dans le peloton, ponctuée de dépassements audacieux. Après Aguri Suzuki au GP du Japon 1990, il n’est que le deuxième nippon à réaliser une telle performance. Auteur d’une deuxième partie de saison plus régulière, Takuma Sato va engranger les points derrière son chef de file Jenson Button et contribuer à la deuxième place finale de BAR-Honda au classement des constructeurs.
8e au classement des pilotes, Takuma Sato a été reconduit par son employeur pour la saison 2005.

Récupérée de “https://www.wikif1.org/Takuma_Sato

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.